Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/10/2013

Une «avancée positive»

Consommer en étant écologiquement responsable, c'est comme manger bio: c'est bien, mais c'est plus cher. C'est le genre de réflexion que l'on entend continuellement, en France comme ailleurs. Cela pourrait bien devenir un cliché. Si se poursuit la tendance qu'une étude a mise en lumière, hier.

Elle a été réalisée par une association de consommateurs. Et porte sur le prix des produits de marques distributeurs avec écolabels, disponibles en grandes surfaces à Paris et en province. L'enquête conclut que, contrairement à l'idée reçue sur le coût de ces "produits propres", «les marques de distributeurs estampillées de l’Ecolabel européen et du NF Environnement pratiquent des prix attractifs, qui permettent de concilier la consommation écologique et le pouvoir d’achat».

Ainsi, par rapport à l'édition précédente de l'étude, «dans notre panier 2013, deux prix de marques distributeurs portant l’écolabel européen ont baissé: les liquides vaisselle (-9,5%), et les lessives (-11,5%)». Autre progrès: la communication sur le packaging de ces produits écolabellisés «s'est améliorée», et «est plus loyale». Des progrès, certes, restent à accomplir. Subsiste «une grande disparité des prix relevés selon les lieux d’achat». Certains produits écolabellisés (shampooings et après-shampooings) sont encore trop souvent peu disponibles. Et d'autres offrent au consommateur une gamme de choix insuffisante (le sac-poubelle, par exemple: fermeture simple, à poignée ou coulissante, etc.). Mais, globalement, ces «avancées positives contribuent à la diffusion massive des produits» écologiquement responsables, tout en respectant donc ce fameux pouvoir d'achat dont on parle tant et tant, en France.

C'est sans doute la bonne nouvelle du jour – même si, on est d'accord, le bonheur humain ne se résume pas au prix du liquide vaisselle ou de la lessive.

Les commentaires sont fermés.