Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/11/2013

Un coup de sang

Social, Société, Racisme, Personnalités, MédiasSur le plan des relations inter-communautaires et – appelons les choses par leur nom –, du racisme, les choses doivent aller bien mal, en France. Pour que se décide à prendre publiquement la parole, afin de dénoncer ce climat, quelqu'un comme Harry Roselmack: personnalité très consensuelle, jusqu'à présent peu exposée politiquement, et dont l'image était donc assez lisse. Dans le journal «Le Monde» à paraître ce mardi soir, le journaliste de TF1 pousse un coup de gueule (). Contre ce «fond de racisme qui résiste au temps et aux mots d'ordre, pas seulement au sein du Front national, mais au plus profond de la société française».

Cette initiative survient après les deux indignités qu'a dû subir la ministre Christiane Taubira, dernièrement. Sur Facebook, elle, originaire de Guyane, a été comparée à un singe, par une candidate du FN aux élections municipales (le parti l'a suspendue, depuis). Ensuite, dans la même veine, lors d'une manifestation, elle a été traitée de «guenon» par une enfant, qui lui a tendu une banane.

Comme dit Harry Roselmack, pour qu'on en arrive là, il doit être bien entamé, ce que la République avait «su créer: un sentiment d'appartenance et d'attachement national chez des gens de classes sociales différentes, de cultures différentes, de couleurs différentes».

Commentaires

Rions avec le pâlichon Roselmack.

Si vous observez que nombre de délinquants sont noirs ou arabes, on vous accuse de faire des amalgames et d'être raciste. D'ailleurs les médias masquent les visages et changent les patronymes quand sont relatés certains faits divers. Tout comme les enquêtes démographiques interdisent d’ailleurs les classifications ethniques en tous domaines.

En revanche, le premier Roselmack venu peut accuser les français d’être collectivement racistes en s’appuyant sur des épiphénomènes sans valeur statistique ; et tout en étant grassement payé par une chaîne dont Marine le Pen n’a jamais eu à se plaindre.

Écrit par : cp | 05/11/2013

Les commentaires sont fermés.