Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/11/2013

Un sentiment général d'insécurité

Paris, Transports, sécurité, métroEn France, l'usager des transports publics ne s'y sent globalement pas en sécurité. C'est ce que vient de confirmer un sondage Ifop. Il indique que ce sentiment d'insécurité est particulièrement présent en région parisienne. Ainsi, dans la capitale et sa banlieue, 59% des usagers des transports en commun n'y sont pas rassurés. C'est aussi le cas de 57% des utilisateurs du RER.

Ce sentiment d'insécurité si largement répandu contraste, parfois, avec ce qui est la réalité de la situation sécuritaire, sur le terrain concerné. Ainsi, si seules les statistiques devaient guider les sensations, il y aurait peu de raisons de, par exemple, craindre d'être agressé dans le métro ou le RER. Puisque 5% seulement de toutes les violences physiques perpétrées en France le sont dans un réseau de transport en commun. En revanche, la crainte des vols, simples ou à la tire, elle, serait plus étayée, statistiquement. Puisque ces vols représentent plus de la moitié des faits de délinquance commis dans les transports parisiens. A eux seuls, ils ont occasionné le dépôt de très exactement 22 909 plaintes, l'an dernier – ce qui n'est tout de même pas rien.

 

PS: Près de quinze ans maintenant qu'on utilise presque quotidiennement les transports publics parisiens, sans avoir jamais eu à y subir la moindre broutille. Hormis peut-être, un jour, une vague tentative, vite déjouée, de subtilisation du portefeuille dans la poche arrière: par un pickpocket à l'oeuvre sur le grand escalator (toujours bondé) de sortie de la station de métro «Nation». Aucun sentiment personnel d'insécurité, dès lors. Mais il est vrai qu'on n'emprunte que trois fois l'an le RER, l'essentiel de ces déplacements s'effectuant dans Paris intramuros. Ceci explique peut-être en partie cela.

Les commentaires sont fermés.