Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/11/2013

Une «transhumance forcée»?

Communication, Technologies, Economie, Transports, ParisVoilà peut-être la réponse à une question que l'on se posait depuis un petit temps. Comme, sans doute, nombre de Parisiens usagers de la téléphonie mobile.

La qualité du réseau ne cesse de se dégrader, dans la capitale en tout cas. C'était notable depuis pas mal de semaines, mais, là, cela devient assez spectaculaire. Pas un jour quasiment sans échouer à envoyer des SMS depuis le métro. Alors que cela marchait très bien, auparavant. Pas une semaine ou presque sans se retrouver, en plein centre de Paris, en «zone blanche»: sans accès au moindre réseau. Comme dans le fin fond de la Creuse ou de la Corrèze. Comment expliquer cela? Une grande association de consommateurs (régulièrement en contentieux avec les opérateurs de téléphonie) vient de jeter (ici) un pavé dans la mare. Outre que, chiffres à l'appui, elle confirme la dégradation de ce réseau, elle s'est demandée si, en fait, cette dégradation n'était pas ... délibérée: voulue par les opérateurs eux-mêmes.

Explication. En ce moment, ils sont en pleine campagne de promo pour la 4G. Les voilà donc suspectés de «manœuvre»: accusés de «dégrader les conditions d’utilisation de la 3G, pour valoriser artificiellement la 4G». Afin que davantage d'usagers, dégoûtés par les difficultés actuelles du réseau, optent pour la génération suivante de téléphonie. En d'autres termes, on serait en pleine «transhumance forcée des consommateurs, de la 3G à la 4G». Et «il est à craindre que les opérateurs, faisant de la 4G un enjeu stratégique, généralisent la pratique, ainsi qu’une baisse des investissements sur les réseaux 3G». Du coup, s'il faut en croire cette thèse (complotiste? réaliste?), la qualité du réseau mobile traditionnel pourrait continuer à se dégrader.

On n'arrête décidément pas le progrès. Même et y compris à l'insu de son plein gré?

Les commentaires sont fermés.