Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/11/2013

Une campagne, contestée

Santé, Art de vivre, Publicité, Métro, ParisPuisqu'on parlait de publicité hier, un mot tout de même de cette campagne qui, dans le métro parisien, figure parmi les plus remarquées de l'année – le nombre de collégiennes qu'on a vues, ces dernières semaines, pouffer de rire à la découverte de ces affiches, sur les quais de stations. Le visuel, à notre avis plutôt bien trouvé, représente deux allumettes sur un lit, dont une vient de prématurément s'enflammer. Un slogan invite à «garder le contrôle». Garder le contrôle, dans le cadre... de rapports sexuels. Puisque c'est d'éjaculation précoce dont il s'agit ici, mais oui.

Cette démarche publicitaire a été doublement contestée. D'abord, parce qu'elle a toutes les apparences d'une campagne officielle d'éducation à la santé. Or, il s'agit d'un message à caractère strictement commercial, émanant d'un labo pharmaceutique proposant un médicament contre ce trouble. Contestée, ensuite (, notamment), parce que cette campagne prend semble-t-il des libertés avec les chiffres relatifs à la part de la population masculine qui souffre d'un tel problème sexuel. Du coup, la campagne est soupçonnée de vouloir donner une proportion démesurée à ce souci de santé, et ce à des fins purement mercantiles.

Au-delà de ces controverses, reste le contraste, cocace. Cela faisait bien longtemps que, dans les couloirs et stations de la RATP, n'avait plus été traité en un format aussi géant (des affiches de 3 mètres sur 4) un sujet aussi intime.

Les commentaires sont fermés.