Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/12/2013

Une première, depuis plusieurs années

Paris, Santé, Environnement, TransportsRetour sur le terrain parisien, après cette parenthèse internationale de quelques jours due à l'actualité africaine. Retour dans la capitale, et à son air plus pollué que jamais. Puisque, en ce moment, Paris est en train de vivre un épisode de pollution qui marquera les annales. C'est dû notamment aux conditions météorologiques anticycloniques hivernales, qui empêchent la dispersion des polluants

Les cartes officielles de la pollution l'indiquent bien. Tant celle relative à la région parisienne (ici) que celle concernant Paris intramuros () montrent qu'on est dans le rouge pour la pollution aux particules fines. Ces particules dont l'OMS reconnaît qu'elles sont cancérigènes, et qui, à force d'être accumulées journée après journée, coûtent au final six mois d'espérance de vie à chaque Parisien. Ce jeudi est, à Paris et dans sa région, le quatrième jour consécutif d'alerte aux particules fines. Du jamais vu depuis 2007, année de la mise en place de la surveillance de ce polluant.

Les automobilistes sont donc sommés de modérer leur vitesse, les poids lourds de plus de 3,5 tonnes priés d'éviter le centre de l'agglomération, et le Parisien moyen invité à s'abstenir d'utiliser des feux de cheminée en foyer ouvert à titre de chauffage d’agrément ou d'appoint.

Autant de mesures qu'on actionne depuis des années lorsque surviennent pareils pics de pollution, mais qui, sur le long terme, ne sont bien sûr jamais parvenues à améliorer la situation. 

Les commentaires sont fermés.