Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/01/2014

Une colère, primaire

Paris, Activisme, GouvernementNotre quartier Bastille en a déjà beaucoup vu, en termes de manifestations. Dimanche en début d'après-midi, pourtant, il a subi un vacarme sonore d'un niveau absolument assourdissant, qu'on ne lui avait plus infligé depuis nombre d'années. De toute évidence, les participants au cortège du «Jour de colère», qui a démarré à Bastille hier, n'avaient pas reçu l'instruction de la préfecture de veiller au nombre de décibels. Eux-mêmes ont dû en convenir, alors qu'ils sont si volontiers complotistes, et donc prompts à voir des machinations partout – spécialement en haut lieu.

Pour ce qu'on en a vu, dans notre onzième arrondissement, c'était le rassemblement des anti-tout: anti-Hollande, anti-taxes, anti-IVG, anti-mariage gay, anti-étrangers, anti-Europe, anti-Israël, anti-justice, anti-éoliennes, anti-francs-maçons, anti-médias, etc. Il a charrié des slogans, des calicots et des propos si homophobes, sexistes, racistes et antisémites qu'on serait bien en peine d'en écrire quelques-uns, pour illustrer: on serait passible de poursuites.

Pour, tout de même, donner une idée du niveau, si primaire, de cette colère: cette pancarte aperçue près de Bastille: «Hollande est un nain con pétant». Et, pendant toute l'après-midi, ces slogans qui ont dénoncé une «dictature» («Hollande, dictature!», «Dictature socialiste!», etc.). Une dictature, donc: effarante perte de repères politiques, historiques, et donc culturels.

A son issue, dans les beaux quartiers, la manifestation a dégénéré en violentes échauffourées. Bilan? Pas mal de casse, 250 trublions interpellés, 19 policiers blessés.

Si l'on juge un pays à l'aune du succès de foule remporté par ce genre de manif' (plus de 15.000 participants), la France est vraiment loin, elle va vraiment mal.

Les commentaires sont fermés.