Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/02/2014

Un fameux retard

Mieux vaut tard que jamais, dit l'adage. Mais là, le retard est vraiment frappant. La semaine dernière, le Parlement français a évoqué la question de la prise en compte des personnes handicapées à la télévision. Pour le moment, dans l'Hexagone, c'est vraiment la portion congrue. Les télés de service public et les principales chaînes privées sous-titrent les programmes à destination des sourds et malentendants, mais elles ne les traduisent que très rarement en langue des signes. Ainsi, sur les trois télés d’info continue (LCI, BFM et Itélé), un seul et unique bulletin par jour est interprété en direct dans cette langue, et encore: pas le week-end.

Cela va peut-être changer. Le gouvernement, en effet, admet «la nécessité de renforcer l’accès des personnes sourdes et malentendantes à l’information». L'objectif est qu'il y ait au moins un JT quotidien, diffusé à une heure de grande écoute, qui bénéficie d'une telle traduction. Un groupe de travail a commencé à plancher sur la question. Il réunit des représentants des ministères de la Communication et des Affaires sociales, des associations concernées, et des chaînes de télévision.

Très bien. En Belgique, d'après le souvenir qu'on a gardé de ce pays, cela fait au moins vingt ans, si pas trente, que les JT des chaînes publiques bénéficient systématiquement d'une telle traduction en langue des signes.

Quand la France aura comblé son retard à la matière, elle pourra s'attaquer à un autre problème illustrant combien elle est encore loin d'être «une société pleinement inclusive», comme on dit en jargon technocrate. Selon les propres chiffres donnés aux parlementaires par la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, «seuls 0,4% des personnes présentes à l’antenne ont un handicap visible ou exprimé».

Les commentaires sont fermés.