Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/02/2014

Une perte de repères

Le journalisme à la française, sujet décidément perpétuel d'étonnement. Dernier exemple en date, hier soir, tard: une séquence entendue sur une radio très écoutée. En trois minutes, les sons importants de la journée, le condensé des actualités qu'il ne fallait pas manquer.

Un jeune jihadiste français, combattant en Syrie, disait prendre comme «modèle» Mohammed Merah: le Toulousain auteur, en 2012, de sept assassinats antisémites, dont des enfants abattus dans une école juive. Et promettait que, de retour en France, lui aussi ferait «tout péter». Venaient ensuite, dans cette séquence, un médaillé olympique français de Sochi se plaignant de ses ligaments croisés du genou, un médecin confirmant qu'une crise de goutte (comme celle qu'a subie Jacques Chirac, lundi soir), c'est extrêmement douloureux, et ainsi de suite. Entre autres sons de la journée, hop, emballé c'est pesé/diffusé, et on passe au flash météo.

Non.

On ne mélange pas comme cela, dans une sorte de zapping de ce qui a buzzé depuis le début de la journée, une apologie du crime antisémite, et tout le reste. On n'aligne pas de la sorte, sans le moindre commentaire, des actualités aussi dissemblables, dans leur degré de gravité. Au risque que le grand public en vienne, à son tour, à mettre tout cela sur le même pied. La haine antisémite se retrouvant reléguée au rang d'ingrédient comme les autres de «la soupe» des agitations médiatiques de la journée.

Une actualité chasse l'autre, certes. Mais tout ne se vaut pas. Et a fortiori quand on est un média du service public, qui compte l'éducation parmi ses missions.

Il y a décidément, dans le journalisme contemporain – mais sans doute n'est-ce pas propre à la France –, une perte de sens et de repères qui est absolument effarante.

Les commentaires sont fermés.