Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

10/04/2014

Un manque de respect

Femmes, Institutions, Personnalités, RoyalNouvel incident à caractère sexiste, hier après-midi, à l'Assemblée nationale – après tant d'autres, déjà (relire ). Ségolène Royal y assistait à sa première séance (en tant que ministre de Manuel Valls) de questions d'actualité au gouvernement. Elle a eu droit à des quolibets et à des railleries. Au moment où elle évoquait François Hollande et la feuille de route qu'il a fixée au gouvernement, les ricanements ont redoublé. Sur les bancs de la droite, où l'on trouve visiblement digne de moqueries la situation de l'ex-couple Royal-Hollande.

«Ce n'était pas méchant!», a minimisé, hilare, le député UMP de Paris, Pierre Lellouche – qui n'a jamais été le plus délicat des parlementaires. «Elle avait l'air tellement heureuse de venir nous expliquer toutes ces choses qu'on est contents pour elle!» Des femmes députées, en revanche, ont estimé que de telles allusions à la vie privée, qui plus est dans pareil cadre, relevaient d'«un manque de décence total», «honteux».

Minable, même, trouve-t-on.

Alors, bien sûr, chacun peut parfaitement penser ce qu'il veut de Ségolène Royal. Et, par exemple, ne pas être fan de son profil idéologique si baroque, de ses postures politiques si souvent agaçantes, et de son appétit médiatique si envahissant. Mais on voit mal comment lui dénier le droit, en tant que personne – qu'elle soit femme ou homme, peu importe –, à bénéficier du respect. Respect qu'elle avait d'ailleurs réclamé dès ses premières interviews radio-télé, aussitôt après sa nomination. Mais manifestement, pour certains hommes, c'est déjà trop demander.

Encore bravo.

Les commentaires sont fermés.