Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/04/2014

Une erreur, mémorable

Puisqu'on évoquait hier le vote par le Parlement de la loi sur le «mariage pour tous», il y a un an jour pour jour, cette anecdote de coulisses qui, à l'époque, fut assez peu rapportée par les médias français. Et dont les protagonistes ont bien veillé à ne pas se vanter. Le 23 avril 2013, la «loi Taubira» fut approuvée y compris par... des députés sarkozystes qui, pourtant, avaient défilé en tête de manifs anti-«mariage pour tous».

Les annales parlementaires de l'époque en témoignent. Au moment fatidique, 6 des 196 députés de la droite UMP ont voté le texte. Parmi eux, l'ancien ministre Luc Chatel et, surtout, l'ex-conseiller spécial de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, Henri Guaino. Qui, tout au long du débat fiévreux ayant précédé le vote, avait été un des plus violents pourfendeurs du «mariage gay». Pourquoi, dès lors, un tel vote positif? On trouve l'explication dans les registres officiels de l'Assemblée ().

En marge de l'énumération des votants, pour ou contre, au sein de chaque groupe parlementaire, figure une «mise au point», relative à quelques députés. Elle précise que Luc Chatel et Henri Guaino notamment, «qui étaient présents au moment du scrutin ou qui avaient délégué leur droit de vote, ont fait savoir qu'ils avaient voulu voter contre». La «mise au point», toutefois, ne vaut que pour la forme. En effet, en vertu du règlement de l'Assemblée, «aucune rectification de vote n'est admise après la clôture du scrutin». Dès lors, le duo est considéré à jamais comme ayant voté ce projet de loi.

Appuyer sur le mauvais bouton, au moment du vote solennel d'un texte aussi emblématique: encore bravo.

Les commentaires sont fermés.