Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

02/05/2014

Un effarant doublé

Paris, Transports, Métro, SécuritéQui sait pas mal des 10 millions d'usagers quotidiens des transports publics parisiens vont-ils y penser, aujourd'hui. Sur le quai: au moment d'attendre leur train, leur métro ou leur RER. Penser à ces deux effarantes actualités survenues à Paris ces derniers jours, et qui reposent la question de la sécurité dans ce réseau.

Jeudi soir, a été confirmé le décès, à la suite de ses blessures, d'une femme âgée qui, le matin même, avait été percutée par un RER de la ligne B, à la station "Cité universitaire". Elle avait chuté sur les voies, après avoir été bousculée par un resquilleur qui venait de sauter par dessus un des portillons d'accès – qui sont installés très près des voies, dans cette station. L'homme s'est enfui et, aux dernières nouvelles, n'a toujours pas été retrouvé.

Lundi soir, déjà, à la station de métro "Edgard Quinet" cette fois, c'était une jeune femme qui avait été victime d'un «pousseur». Alors qu'elle attendait tranquillement son métro de la ligne 6, était passé derrière elle, sur le quai, un homme probablement déséquilibré, en tout cas déjà connu par la police pour des faits de violence. Sans raisons apparentes, alors qu'ils ne se connaissaient même pas et qu'aucune altercation n'avait eu lieu, il l'avait violemment poussée dans le dos, au moment où une rame entrait en station – heureusement, sur le quai opposé. Puis, il s'était éloigné, comme si de rien n'était. La jeune femme est parvenue à remonter rapidement sur le quai, indemne. Son agresseur a été arrêté et déféré, pour violences volontaires aggravées.

Paris, Transports, Métro, SécuritéDe tels cas de violences gratuites et d'une telle gravité sont extrêmement rares, dans les transports parisiens. On n'a recensé que quelques cas, ces dernières années. Ce qui, statistiquement, est infime, comparé au nombre de passagers transportés.

Mais la survenance de deux faits divers de ce type en un laps de temps aussi court pourrait bien, qui sait, plonger dans l'effroi et l'inquiétude les usagers qui, déjà, ne se sentiraient pas parfaitement à l'aise, dans un tel environnement.

Les commentaires sont fermés.