Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/05/2014

Une relaxe

On avait évoqué le cas de cet individu, il n'y a pas si longtemps (relire ). Parisien, habitant le quartier de la place de la République, il avait été renvoyé devant le tribunal correctionnel, accusé d'avoir aspergé de produit corrosif des Roms dont il était incommodé par la présence: ils campaient sur le trottoir, en bas de chez lui. A son encontre, le parquet avait requis trois mois de prison avec sursis et 1500€ d'amende. Hier, l'homme a été fixé sur son sort judiciaire. Il a été relaxé.

Lors de son procès, il avait assuré avoir, le soir de l'incident, voulu uniquement nettoyer le trottoir, sans jamais avoir ni touché ni visé les Roms. Il s'était dit «absolument désolé pour le symbole» du procédé employé pour ce faire, dont il n'aurait «pas mesuré la portée». Et son avocate avait convenu que ce procédé était «désagréable». Le tribunal a entendu ces arguments. Il a aussi estimé que la préméditation du jet de liquide n'était pas établie. Et les expertises dudit produit ont montré qu'il ne s'était agi que d'un mélange artisanal d'eau de Javel et de savon noir. Autant d'éléments qui, selon les magistrats, justifient la relaxe.

Sans avoir eu accès au dossier complet, on se gardera bien de faire un commentaire définitif sur un tel jugement. On se bornera juste à espérer qu'une telle jurisprudence ne va pas inciter tous les Parisiens incommodés par la présence de Roms en bas de chez eux à faire eux-mêmes le ménage, et de la sorte: à coups d'eau de Javel. Sinon, dans certains quartiers de Paris – et particulièrement dans notre onzième arrondissement –, l'atmosphère risque de rapidement devenir assez irrespirable.

Les commentaires sont fermés.