Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/05/2014

Un règlement plus strictement appliqué?

Le règlement d'ordre intérieur de l'Assemblée nationale va désormais être appliqué avec plus de sévérité. C'est le président de l'Assemblée qui l'a annoncé aux députés, hier après-midi, lors de la séance de questions d'actualité au gouvernement. Qui, une fois de plus, a été agitée    normal: ces séances étant les seules retransmises à la tété, les parlementaires aiment s'y faire remarquer, pour capter l'attention du téléspectateur/électeur moyen.

Si cette mise en garde est suivie d'effets, les députés qui chahutent trop recevront systématiquement un courrier de rappel à l'ordre émanant du président. Dès la première récidive, ils seront sanctionnés. Sur base de l'article 71 du règlement de l'Assemblée. Il punit "tout député qui se livre à une mise en cause personnelle, qui interpelle un autre député ou qui adresse à un ou plusieurs de ses collègues des injures, provocations ou menaces". Et permet de priver le contrevenant, pendant un mois, du quart de son indemnité parlementaire.

Hier, la menace d'une telle sanction a été spécifiquement brandie contre deux députés. Le premier, socialiste, avait tempêté quand un de ses collègues sarkozystes avait fustigé la France, "pays merveilleux,où des allocations et aides sociales de toute nature permettent d’aller faire la guéguerre, en Syrie ou ailleurs" (allusion à la famille du tueur toulousain Mohamed Merah, soupçonnée d'être partie faire le jihad en Syrie). Le second député menacé de sanction, lui étiqueté UMP, avait raillé ("Blabla!") Manuel Valls alors qu'il était en train de promettre des baisses d'impôt. Et avait vivement réagi ("C'est insultant!") quand le Premier ministre avait estimé que "chacun s’honorerait" à ne pas faire du Parlement un lieu de "débat absurde et caricatural"

"Je n’accepte plus ces cris dans l’hémicycle! J’appliquerai maintenant le règlement à la lettre!", a lancé le président de l'Assemblée aux perturbateurs. Avec une irritation réelle: cela fait des mois qu'il recommande aux députés le calme et la dignité, a fortiori lors des séances qui sont télévisées. En vain.

On est curieux de voir si son coup de sang va changer quelque chose au ton général des débats. A priori, on en doute un peu.

Les commentaires sont fermés.