Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

03/06/2014

Un tableau, assez incomplet

Paris, Banlieues, Transports, Sécurité, PoliceQu'en pensent ces «Identitaires» effectuant des rondes de «sécurisation» (là) dans les transports parisiens, contre l'«ultra-violence» qui y règnerait? Selon la préfecture de police, en 2013, dans ce réseau, les interpellations de voleurs à la tire ont bondi de 30%, les vols avec violence ont connu «leur troisième année consécutive de baisse», et une centaine de graffeurs ont été interpellés.

Voici donc le tableau sécuritaire dans les transports publics de la capitale, tel que le dressent les autorités. Il a de quoi susciter, au minimum, deux remarques.

Accessoirement, le fait de faire figurer la lutte contre les tags dans ce bilan sécuritaire n'est pas anodin. Auparavant, ce phénomène urbain était rangé plutôt dans la catégorie, non des insécurités, mais des incivilités – ce qui n'est pas pareil.

Principalement, ce tableau est pour le moins incomplet. Il ne dit rien, par exemple, des éventuelles mesures qui auraient été prises en vue de minimiser les risques que, dans le métro, se reproduisent les deux faits divers très violents qu'on y a déplorés, dernièrement.

De même, l'on peut noter que les autorités sont peu loquaces sur la mésaventure, pourtant pas banale, qui est survenue à un conducteur d'une rame du RER D, la semaine dernière. Lorsque, un beau matin, en pleine heure de pointe, son train arrivant dans une gare de banlieue (Evry-Courcouronnes), il s'est pris carrément... une balle de gros calibre. Le coup de feu a vraisemblablement été tiré à l'aide d'un fusil, depuis une passerelle piétonne jouxtant la gare. La balle a abouti sur la portière de la première rame située juste derrière la cabine du conducteur. Et ce n'est que par miracle qu'elle n'a pas fait de blessés.

Paris, Banlieues, Transports, Sécurité, PoliceAu passage, c'est sur cette ligne que, déjà, l'an dernier, une bande d'une vingtaine d'ados avait fait irruption dans un train, puis avait rançonné ses passagers, les contraignant de leur remettre leurs portables, portefeuilles, bijoux, etc. A l'époque, l'affaire avait fait grand bruit, certains ayant comparé ce raid à «une attaque de diligence»...

Un peu de mesure, donc, dans les cocoricos policiers: la situation sécuritaire dans les transports publics de Paris et de sa région peut sans doute encore, et nettement, être améliorée.

Les commentaires sont fermés.