Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

04/07/2014

Un impact saisissant

Le grand match fatidique, donc, à 18 heures, pour les Bleus. Si la France une fois de plus s'incline face à l'Allemagne, ce sera assurément, pendant tout le week-end, le grand drame national. Pour autant, tout n'aura pas été perdu, pour le Français de la rue. En effet, tout à l'heure, à la sortie des bureaux, il va perdre beaucoup moins de temps... dans les embouteillages.

Depuis le début du Mondial, le phénomène a été observé chaque jour où l'équipe tricolore a joué. Et il a même été quantifié, par une société de services info trafic. Ainsi, le mercredi où, à 21h45, s'est déroulée la rencontre entre la France et l'Equateur, dès entre 17h et 20h, le trafic a baissé de 12% à Paris, de 11% à Lyon et de 9% à Marseille. Et, dans la capitale entre 22 et 23h, soit quand la partie battait son plein, la circulation a carrément chuté de 25%.

L'autre jour, d'ailleurs, au moment où la France rencontrait le Nigéria, Paris n'était plus du tout Paris, et c'en était vraiment saisissant. Très peu de monde (et, singulièrement, beaucoup moins d'hommes que de femmes) dans les rues – hormis, bien sûr, devant les bistrots diffusant la rencontre. Des queues nettement moins longues que d'habitude devant les musées, à l'Opéra, ou aux guichets de La Poste. Pas la moindre attente aux caisses des supermarchés ou aux bornes Vélib'. Et toute la place disponible pour soi sur les bancs publics, dans les bus et métros, à la piscine municipale, ou dans les salles de cinéma. On se serait cru à la mi-août.

Ce soir probablement à nouveau, donc, pour des millions de Français, moins de bouchons, moins de coups de klaxon, moins de stress (au volant, en tout cas), moins d'accidents de la circulation, et moins de pollution. Sans doute est-ce déjà cela.

11:26 Publié dans Dans la rue | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris, sports

Les commentaires sont fermés.