Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/09/2014

Une carrière expéditive

Il est complètement inconnu du grand public, mais peut-être réussira-t-il à compenser ce manque de notoriété par le retentissement qu'eut, hier soir, son actualité. Thomas Thévenoud. Qui, il y a neuf jours, avait été nommé secrétaire d'Etat, dans le gouvernement Valls 2. Et qui, hier donc, en a été démissionné d'autorité. Pour indélicatesses fiscales.

Ministre pendant neuf jours. C'est, pour le moins, une carrière gouvernementale expéditive.

Ce n'est toutefois pas une première, contrairement à l'impression que pourrait donner l'agitation médiatique autour de son cas, depuis hier. En 1988, le Pr Léon Schwartzenberg était, lui aussi, resté en tout et pour tout neuf jours ministre délégué à la Santé du gouvernement Rocard 1. Il en avait été viré après avoir tenu des propos publics sur l'euthanasie ou la toxicomanie jugés trop libertaires en haut lieu. Précédemment, en 1974, Jean-Jacques Servan-Schreiber, qui était hostile aux essais nucléaires dans le Pacifique, n'était resté que treize jours ministre des Réformes du gouvernement Chirac.

Trente ou quarante ans plus tard, le destin ministériel, même si bref, de ces deux hommes n'a pas été oublié. En revanche, on ne parierait pas qu'en 2044 ou 2054, quiconque se souviendra encore de ce M. Thévenoud.

Les commentaires sont fermés.