Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

16/09/2014

Une sèche mise en garde

Journalisme, Médias, Télévision, JusticeLes journalistes français abusent-ils de la caméra cachée? En tout cas, ils en usent, et pas qu'un peu. Rien que hier soir, dans le seul JT de 20 Heures de France 2, on a eu droit à trois (trois!) sujets tournés de cette manière. En abusent-ils? Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) vient d'adresser une mise en garde cinglante à la chaîne de télé D8 (groupe Canal+).

A propos d'un reportage diffusé fin mai, et intitulé «J’ai infiltré une section du Front national». Il suivait, en caméra cachée donc, un candidat du FN menant campagne pour les élections municipales. Aux yeux de la chaîne, le recours à cette technique de tournage était justifié car le parti avait refusé sa demande officielle de reportage. Le CSA, en revanche, a jugé que posaient problème à la fois la dissimulation du journaliste sous une fausse identité, l'utilisation de la caméra cachée dans des lieux et au cours de moments strictement privés, et l'apparition à l'écran de personnes insuffisamment floutées, donc parfaitement reconnaissables. Et de rappeler que «le recours aux procédés permettant de recueillir des images et des sons à l'insu des personnes filmées ou enregistrées doit être limité aux nécessités de l'information du public». Sous-entendu: cela ne peut servir à des fins de mise en scène racoleuse de l'info.

Sans aucun sous-entendu, lui, et même très frontalement, le FN, hier, réagissant à cette décision du CSA, a dénoncé «les méthodes barbouzardes», «les procédés abjects» et «le manque de déontologie» de l'émission dont question, ainsi que de la chaîne de télévision. Qu'il a accusées de pratiquer du «journalisme inféodé»: «loin de toute neutralité», de se livrer à «de la propagande politique, sous prétexte d’information». Le parti de Marine Le Pen a porté plainte, et entend bien que les juridictions pénales aillent dans le même sens que le gendarme de l'audiovisuel.

Les commentaires sont fermés.