Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

07/10/2014

Une volonté de ne pas se mouiller

International, Gouvernement, Personnalités, FabiusLes choses commencent visiblement à rentrer dans l'ordre, à Hong Kong. Ne pas laisser refermer cette parenthèse, tout de même, sans remarquer combien on a peu entendu la France, tout au long de ces dix jours de «Révolution des parapluies».

Dans une classe politique qui tweete à longueur de journées sur tout et n'importe quoi, et souvent sur n'importe quoi, à peine une poignée de messages de soutien aux jeunes manifestants ont été envoyés, par des personnalités – que ce soit d'ailleurs de la majorité ou de l'opposition. Dans cet Hexagone auto-proclamé «pays des droits de l'homme», on peine à trouver l'une ou l'autre déclaration officielle forte qui aurait été prononcée, sur ce dossier. L'autre jour, d'ailleurs, à un briefing de presse du porte-parole des Affaires étrangères, on a bien pu voir combien Paris n'avait aucun désir de s'en mêler. «Est-ce que vous avez quelque chose à dire sur la situation à Hong Kong?», a-t-il été demandé au communicant du quai d'Orsay. «Comme le ministre (Laurent Fabius) l'a indiqué, "la France et la Chine sont deux pays amis et nous sommes attachés à la stabilité et à la prospérité de Hong Kong"», a-t-il répondu. Avant de conclure: «Nous suivons avec attention la situation, et nous espérons qu'un dialogue constructif et pacifique va permettre un accord qui soit conforme à la loi fondamentale de Hong Kong». Point final.

Profil bas, donc. Plus que jamais. Laurent Fabius n'ayant que les mots «diplomatie économique» à la bouche, ne pas prendre le moindre risque de fâcher Pékin. Ne pas bouger le moindre petit doigt qui pourrait froisser le gigantesque partenaire commercial chinois.

Au choix, on trouvera une telle attitude parfaitement cohérente et responsable. De la vraie real-politik, en somme: pleinement consciente des intérêts et des enjeux. Surtout, ne pas mordre la main qui vous nourrit.

Mais on pourra aussi juger une telle posture cauteleuse et pleutre, bref très peu glorieuse.

Les commentaires sont fermés.