Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

08/10/2014

Une double curiosité

Beaucoup d'agitation dans les médias pendant toute la journée d'hier. A propos de ce député UMP qui s'est vu imposer une pénalité financière pour avoir, lundi soir à l'Assemblée, refusé de donner du «Mme la présidente» à sa collègue socialiste qui présidait la séance (lire et voir ici, si par extraordinaire cela vous avait échappé). Au début de l'année, déjà, ce même élu, donc désormais récidiviste, s'était illustré sur le même thème (relire ). Ce matin encore, soit deux jours après cet incident de séance, l'UMP en particulier et la «France de droite» en général («Le Figaro», etc.) continuent de s'agiter. Ils voient dans le règlement parlementaire ayant fondé la sanction de cet élu l'illustration de la «police de la pensée» et de «la novlangue» d'une gauche qu'ils accusent plus que jamais d'être «politiquement correcte» et «bien pensante».

Sans consacrer plus de temps qu'il n'en mérite à cet individu, remarquons juste une double curiosité, piquante, dans son attitude et celle de son camp.

Curieux, d'abord, pour une famille politique qui à longueur de journées rappelle la nécessité du respect de la règle et de l'autorité, de subitement s'indigner qu'un de ses élus soit sanctionné pour, précisément, avoir récidivé dans l'infraction aux règles s'imposant à lui ainsi qu'à toute la communauté des députés. A savoir, le règlement de l'Assemblée.

Curieux, ensuite, pour une famille politique qui prône en boucle la rupture et la réforme, qui fustige en permanence les conservatismes et le refus de l'adaptation à la modernité, de subitement défendre son député en brandissant les règles si poussiéreuses de l'Académie française. A savoir, l'institution qui, vu le rythme où elle fait évoluer la langue, incarne le sommet d'un certain conservatisme à la française – jusqu'à la caricature, même.

Encore bravo pour la cohérence.

Les commentaires sont fermés.