Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/10/2014

Un silence, si assourdissant

Personnalités, Gouvernement Environnement, Royal, Police, JusticeOù est passée Ségolène Royal? Elle est habituellement très avide des médias. Mais là, cela fait deux jours qu'elle se tait sur un sujet qui, pourtant, agite tout le pays et est du domaine de ses compétences. La mort d'un jeune manifestant, en marge d'une manifestation écologiste, ce week-end, contre un projet de barrage, dans le Tarn.

A l'heure en tout cas où ces lignes sont écrites, la ministre de l'Ecologie, à moins que cela nous ait échappé, n'en a pas encore dit le moindre mot.

Qu'elle ne s'exprime pas sur l'enquête judiciaire en cours – pour déterminer les circonstances exactes, et donc les responsabilités, de cette mort –, c'est parfaitement légitime, et même très sain: que la Justice fasse son travail, sans intrusion du politique. Mais qu'elle se taise y compris sur un projet d'infrastructure avec lequel elle avait elle-même, jadis, pris (un peu) ses distances, c'est déjà moins normal. De même, hier, elle a laissé s'exprimer seuls les deux experts qu'elle avait mandatés pour évaluer l'intérêt de ce projet («médiocre», selon eux). Enfin, que, deux jours plus tard, la ministre de l'Ecologie n'ait même pas ne serait-ce que publiquement accusé réception des demandes qui lui sont faites de retirer le label d'utilité publique dont bénéficie ce barrage, c'est assez sidérant.

Ce silence traduit probablement l'embarras de Ségolène Royal. Embarras dû notamment au fait que ce sont des élus socialistes, ses propres camarades, qui, dans le Tarn, sont derrière ce projet. Politiquement, donc, l'absence médiatique de l'intéressée sur ce sujet (*) est parfaitement explicable.

Personnalités, Gouvernement Environnement, Royal, Police, JusticeIl n'empêche, ce silence, on le trouve, pour tout dire, un peu lâche.

Il est d'ailleurs si assourdissant qu'il ne pourra probablement pas durer encore très longtemps.

 

(*) Silence sur ce sujet, mais, depuis dimanche, Ségolène Royal a publié au moins une demi-douzaine de communiqués de presse, sur «la préfiguration de l’Agence française pour la biodiversité»,«la Conférence internationale sur le changement climatique», et blabla. Politiquement, évidemment, ce sont des thèmes plus confortables.

Commentaires

Depuis des années on nous emmerde avec la décentralisation, et voilà qu’affleure une des conséquences de cette engeance : La porte ouverte aux magouilles des potentats locaux qui arrangent les choses à leurs convenances !

Jadis un impartial et obscure haut fonctionnaire de l’équipement aurait soufflé au préfet d’envoyer aux pelotes ce projet de barrage sans objet du point de vue collectif, et s’en était fini ! Aujourd’hui, Royal qui n’en fait qu’à sa tête dans son Poitou n’a guère son mot à dire dans ce genre d’affaire. Les ministres sont devenus des eunuques.

Écrit par : cp | 28/10/2014

Les commentaires sont fermés.