Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

25/11/2014

Un fléau qui tarde à être réduit

Femmes, Sécurité, Police, Gouvernement, ParisPas moins de quatre ministres en visite dans notre onzième arrondissement parisien, ce matin. En ce mardi qui, en France comme ailleurs, est la Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes.

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, sa collègue de la Santé, Marisol Touraine, ainsi que leurs homologues en charge de l'Intérieur et des Droits des femmes sont allés rendre visite au commissariat central de police du onzième. Ils y ont évoqué le problème posé par les simples «mains courantes» qui y sont souvent déposées après des violences faites aux femmes, en lieu et place de plaintes en bonne et due forme. Puis ils ont échangé avec des associations et des intervenants spécialisés, qui accompagnent les victimes.

Des femmes qui, année après année, un plan gouvernemental après l'autre (voir ), voient leur nombre rester globalement stationnaire, malgré parfois quelques signes encourageants (relire ici). Cela reste vrai en France en 2014, comme cela avait déjà été le cas en 2013, en 2012 et auparavant: une femme y décède tous les trois jours sous les coups de son conjoint. Et l'on estime qu'elles sont près de 216 000, âgées de 18 à 75 ans, à être soumises à la violence physique et/ou sexuelle de leur ancien ou actuel partenaire. Selon les données officielles, seules 16% de ces victimes portent plainte.

Cela mérite bien une visite ministérielle au commissariat, sous l'oeil des caméras. En attendant d'éventuels résultats.

Les commentaires sont fermés.