Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

27/11/2014

Un progrès, mais très incomplet

Femmes, Institutions, Parlement, Histoire, Personnalités, MédiasNeuf femmes. L'Assemblée nationale qui, il y a quarante ans jour pour jour, examina la loi Veil sur la dépénalisation de l'IVG comptait en tout et pour tout, dans ses rangs, neuf femmes. Siégeant aux côtés de 481 hommes – l'Assemblée n'avait à l'époque que 490 sièges (contre 577, aujourd'hui). Simone Veil elle-même estima, un jour, que cette si criante inégalité homme-femme qui caractérisait alors la représentation nationale n'avait pas peu contribué au caractère extrêmement tendu – et agressif à son égard – des débats parlementaires à propos de cette loi. «Ils voulaient se payer une femme...», confia-t-elle jadis, lors d'une interview télé.

Plusieurs médias, hier, ont rediffusé ce passage de son interview. Tout comme, en boucle et pendant toute la journée, ils ont insisté sur ces seules neuf députées qui, à l'époque, siégeaient dans cette Assemblée si mâle – et si âgée et blanche, ajoutera-t-on.

Si ces mêmes médias avaient voulu être parfaitement complets, s'ils s'étaient montrés soucieux de ne pas risquer de donner l'impression qu'il s'agit d'une ère sexiste désormais complètement révolue, ils auraient pu signaler, au passage, quelle est la part de femmes que compte, aujourd'hui, le Parlement.

A l'Assemblée, elles sont 155. Pour 422 hommes. Au Sénat, elles sont 87. Pour 261 hommes.

Femmes, Institutions, Parlement, Histoire, Personnalités, MédiasDes progrès ont donc été accomplis, en la matière.

Ce qui n'empêche pas que, quarante ans après le vote de la loi Veil, la représentation parlementaire française reste très majoritairement mâle – et âgée, et blanche, ajoutera-t-on. Puisque, en gros, elle est à 75% masculine.

Mais dans quarante autres années, qui sait, ce sera la parité.

Les commentaires sont fermés.