Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/12/2014

Un texte dangereux?

La fin de l'après-midi et la soirée pourraient être chaudes, ce mardi à Paris. Quelques heures après le vote, par les députés, de la résolution invitant l'exécutif à reconnaître la Palestine. Au moins 130 pays dans le monde ont déjà approuvé un tel texte, mais la chose prend une dimension particulière en France. Et pour cause: l'Hexagone accueille à la fois la population de confession musulmane la plus nombreuse d'Europe, et la troisième plus importante communauté juive au monde (après Israël et les Etats-Unis).

Selon certaines sources, le vote des députés pourrait être rapidement suivi par des rassemblements inopinés – donc interdits, car pas déclarés préalablement aux autorités. Ces attroupements seraient notamment le fait d'organisations de jeunesse sionistes ultras (Ligue de défense juive, Betar, etc.). La semaine dernière, déjà, à l'appel notamment de ces groupuscules, une manifestation tendue s'était déroulée à proximité du Parlement. Drapeaux israéliens noués autour du cou, les manifestants avaient brandi des pancartes hostiles à «une résolution qui encourage les terroristes». Plusieurs journalistes et photographes, pris à partie, insultés et menacés par des manifestants, avaient été contraints de quitter les lieux. Le même jour, dans le camp adverse cette fois, un rassemblement s'était tenu en faveur d'«un Etat palestinien dans tous ses droits». «Palestine vivra, Palestine vaincra», «Nous sommes tous des Palestiniens», avaient scandé les manifestants.

Ce texte va «jeter de l'huile sur le feu» entre les communautés, en France même: c'est le cri d'alarme qu'a lancé, ce matin, un dirigeant d'une association de lutte contre l'antisémitisme. Cela a aussi fait partie des arguments qu'ont dit et répété les opposants au texte, lors du débat parlementaire. Cet après-midi, les députés n'en approuveront pas moins la résolution, et très largement. Il faudra donc rester attentif à ses éventuelles répercussions sur le terrain, et notamment sur le terrain parisien. En effet, dans certains quartiers de la capitale française (du côté du 19e arrondissement, par exemple), les relations intercommunautaires sont déjà extrêmement tendues.

Commentaires

Ben pourquoi tant de peur ? Nous vivons dans une radieuse société où la culture de la différence fait notre force ! Il n'y a que les racornis comme Eric Zemmour pour ne pas s'en réjouir ! Autrement, roule Raoul...

Écrit par : cp | 02/12/2014

Les commentaires sont fermés.