Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

06/01/2015

Un nouveau délai, un nouvel affront

Anne Hidalgo se prend décidément une gifle après l'autre, en matière d'urbanisme et d'architecture. Quelques semaines après avoir dû mettre entre parenthèses le projet de méga-Tour Triangle, la maire de Paris a subi hier un nouvel affront relatif cette fois à la future nouvelle Samaritaine. Certes, la rénovation des anciens grands magasins de la rue de Rivoli est un projet privé: du groupe de luxe LVMH – qui met d'ailleurs le paquet pour la cause: près d'un demi-milliard d'euros de budget. Mais il a toujours été soutenu à bout de bras par la maire de Paris et par son équipe.

Qui, dès lors, ont fait la grimace, hier. Puisque le chantier a subi un nouveau coup d'arrêt. Au printemps, déjà, le tribunal administratif, saisi par des associations de défense du patrimoine, l'avait fait cesser (relire ). A l'automne, la cour d'appel avait permis qu'il reprenne. Mais cet hiver, hier, la même cour a confirmé l'annulation d'un des permis de construire litigieux, et a donc de nouveau suspendu les travaux – lire par exemple ici et . C'est encore et toujours l'esthétique, très contemporaine, du bâtiment de la rue de Rivoli qui pose problème.

A présent, c'est le Conseil d'Etat qui va se saisir du dossier, et le trancher en dernier ressort. Cela prendra au minimum plusieurs semaines, voire probablement quelques mois. Résultat des courses: les anciens grands magasins ne sont pas près de rouvrir, eux qui sont pourtant fermés depuis 2005 déjà. Au tout début, leur réouverture était envisagée pour 2013. Puis, on parla de 2015. A présent, ce n'est pas prévu avant 2017. Au plus tôt.

Là encore, donc, sur ce dossier comme sur celui qu'évoquait ce blog hier, on n'est pas sorti de l'auberge.

Les commentaires sont fermés.