Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

12/01/2015

Une invitation «au recueillement»

Paris, Police, Sécurité, PersonnalitésComme tous les autres habitants du quartier Saint-Sabin, c'est samedi matin qu'on a découvert le courrier, dans la boîte aux lettres. Vendredi soir, déjà – du jamais vu, à Paris –, le document avait été reproduit, agrandi en format A3, et placardé systématiquement sur chacune des portes d'entrée de tous les immeubles des artères jouxtant la rue Nicolas Appert: là où se trouvait la rédaction de «Charlie Hebdo».

Le courrier émane du maire (PS) du onzième arrondissement, François Vauglin (voir ici ou ). «Une terrible tragédie s'est déroulée, dans ces rues qui sont votre cadre familier, lieu de vie, ou de travail», commence-t-il. «Le choc est immense», poursuit le maire. «La vie, dans le quartier, est aujourd'hui bouleversée». «Pour faire face, nous devons trouver le courage et la force de ne pas nous replier sur nous-mêmes. Nous devons nous appuyer sur nos valeurs fondamentales et sur leur instrument, la justice, pour arrêter les terroristes, puis pour retrouver les voies d'une vie ensemble paisible, dans ce quartier que nous aimons».

Le courrier informe les habitants du quartier qu'une cellule de soutien psychologique a été mise en place à l'Hôtel Dieu, le grand hôpital parisien. Il donne le numéro de téléphone des urgences médico-judiciaires, où un rendez-vous avec cette cellule peut être pris.

«J'ai souhaité aussi qu'un temps de rassemblement et de recueillement vous soit tout spécialement destiné», ajoute le maire. Un temps pour «nous retrouver, honorer la mémoire des victimes, témoigner notre solidarité à leurs proches, affirmer la fraternité dans le quartier, et défendre la liberté».

Cela prendra la forme d'une réunion qui aura lieu demain soir, dans un gymnase municipal situé à deux pas de la tuerie. Situé dans l'ensemble même d'immeubles dont un flanc est occupé par l'agence Pôle Emploi dont on a déjà parlé dans ce blog: après avoir été criblée d'impacts de projectiles lors de la fusillade, elle a dû fermer pendant trois jours. Mardi soir, à cette rencontre avec les habitants du quartier Saint-Sabin, seront présents, outre le maire d'arrondissement, la maire de Paris en personne, Anne Hidalgo, et le député de la circonscription, par ailleurs ex-maire du onzième.

Paris, Police, Sécurité, PersonnalitésUn temps pour «le rassemblement» et «le recueillement». Organisé par les autorités, à l'attention spéciale des riverains ayant côtoyé d'aussi près les événements. C'est peut-être la moindre des choses. Il n'empêche, en découvrant ce courrier dans notre boîte aux lettres, l'autre matin, on a trouvé cela plutôt bien: à la fois l'initiative, et le ton de l'invitation.

Les commentaires sont fermés.