Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

21/01/2015

Un impact saisissant

Paris, Economie, Tourisme, SécuritéRéunion de crise, ce mercredi, des instances en charge du tourisme à Paris. Et pour cause. C'était très prévisible, mais cela n'en reste pas moins saisissant dans son ampleur: les attentats de début janvier ont fait dégringoler la fréquentation touristique internationale, dans la capitale.

Le week-end dernier encore, la fréquentation hôtelière y a été 10% inférieure à celle de la même période de 2014. La chute du chiffre d'affaires du secteur est plus spectaculaire encore, depuis deux semaines. Certains jours, elle dépasse les 25%. La tendance à la baisse ou à l'annulation des réservations a été constatée dès le 8 janvier, au lendemain de l'attentat contre «Charlie Hebdo». Et ce, en dépit de l'avis que l'Office du tourisme de Paris a mis sur son site web, assurant les internautes et les candidats au voyage qu'elle était «mobilisée plus que jamais pour la sécurité des Parisiens et de ses visiteurs».

Selon les observateurs du secteur (ici, par exemple), cette chute «est globalement plus sensible dans l’hôtellerie haut de gamme, fréquentée par une clientèle internationale plus sensible aux événements géopolitiques». Ce créneau pourrait même souffrir plus durablement de la crise. En effet, la clientèle moyen-orientale, très importante dans l'hôtellerie de grand luxe (palaces, etc.) pourrait être sensible notamment au climat anti-français croissant dans le monde arabe, à la suite de la publication par «Charlie» des caricatures du Mahomet.

Paris, Economie, Tourisme, SécuritéLes professionnels du tourisme parisien espèrent toutefois pouvoir garder le moral, à la lumière des enseignements que, dans le passé, à l'étranger, on a pu tirer d'une identique actualité dramatique.

Ainsi, les attentats de masse à Londres et à Madrid avaient, pareillement, fait s'effondrer la fréquentation touristique. Mais le mouvement ne s'était pas non plus éternisé, et les choses étaient rentrées dans l'ordre après quelques mois.

Le problème est que, à Paris pour l'instant, le tourisme n'est pas le seul secteur économique qui est touché de plein fouet par l'impact des attentats. Dans la plupart des boutiques et des grands magasins de la capitale, les quinze premiers jours de la période des soldes ont été catastrophiques. Et même le secteur du divertissement peine, visiblement – la semaine dernière encore, les salles de cinéma de la «Ville lumière» ont pâti d'une fréquentation en baisse de 50%.

Les commentaires sont fermés.