Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/02/2015

Un business florissant

Gouvernement, Gastronomie, Economie, International, Personnalités, FabiusCe lundi, c'est carrément lors d'une cérémonie au ministère des Affaires étrangères que sont décernées les récompenses gastronomiques annuelles du Guide Michelin. Que les salons lambrissés du quai d'Orsay servent de cadre, si officiel, à une telle manifestation, c'est une première. Mais elle n'est pas si étonnante que cela.

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, en effet, n'a que les mots «diplomatie économique» à la bouche. Il s'est transformé en super-représentant de commerce de l'Hexagone. Or, la gastronomie et tout ce qui y est lié, en amont et en aval, c'est évidemment un atout de taille, pour le tourisme et le commerce extérieur tricolores. Comme s'en gargarise le quai d'Orsay, «avec190 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2013 et 12.000 entreprises (dont 98% de PME de moins de 250 salariés), l'agriculture et l'agroalimentaire constituent un secteur économique majeur, à l'origine du deuxième excédent de notre balance commerciale après l'aéronautique. Trois secteurs – les vins et spiritueux, les céréales et les produits laitiers – constituent 38% du total des exportations» françaises.

A la mi-janvier, d'ailleurs, en pleine semaine qui avait suivi les attentats de Paris – donc alors que le pays et sa classe politique se trouvaient dans un état d'agitation considérable –, Laurent Fabius s'était éclipsé un moment, histoire de s'offrir une petite pause gastronomique. Malgré le contexte ultra-tendu, il n'avait pas bouleversé son agenda et, comme il était prévu, était allé rehausser de sa présence une réunion... du «Club de la table française», à Paris. Cette escapade culinaire ministérielle était passée largement inaperçue des médias, pourtant elle était assez éclairante: quelles que soient les circonstances – et, en l'occurrence ici, même les plus tragiques –, le business ne s'arrête jamais.

Les commentaires sont fermés.