Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/04/2015

Une violence ordinaire

Puisqu'on parlait hier des transports publics parisiens, ne pas achever la semaine sans évoquer ce chiffre effarant qui a été rendu public hier. Un pourcentage. 100%. 100% des utilisatrices des transports en commun en région parisienne y ont déjà été victimes au moins une fois de harcèlement sexiste ou d'agression sexuelle.

Ce chiffre émane d'un rapport que le Haut Conseil à l’Egalité a remis au gouvernement, hier. Il réclame «un plan national d’action, pour dire stop sur toute la ligne» aux violences contre les femmes perpétrées dans les transports. Il donne même des tas d'idées concrètes de mesures qui pourraient être mises en place ou au moins expérimentées, afin de réduire ce fléau. Ainsi, des campagnes d'affichage dans le métro ou sur les bus, rappelant qu'une main baladeuse, ce n'est pas de la drague. Mais une agression, passible d'une peine pouvant aller jusqu'à 75000 euros d’amende et cinq ans de prison. Ou donner la possibilité aux victimes et aux témoins d'alerter en temps réel (par SMS, par exemple), en cas d'agression. Ou faire figurer un numéro d'appel d'urgence sur les tickets et abonnements de transports. Ou, comme cela se fait au Canada, permettre que, tard le soir et la nuit, les bus pratiquent le régime de l'«Entre deux arrêts»: offrent aux femmes la possibilité de descendre entre deux arrêts, pour se rapprocher de leur destination. Ou, bien sûr, veiller à ce que les panneaux d'affichage publicitaire, dans les réseaux de transports, ne diffusent pas de campagnes donnant une image dégradante des femmes.

Hier, le gouvernement a réservé un accueil de principe très favorable à ce rapport, et a pris soin de se montrer volontaire, en la matière.

En tant qu'usager quasi-quotidien des transports publics à Paris, on est curieux de voir si on va effectivement passer des mots aux actes. Et agir enfin contre cette violence ordinaire, si arriérée – à supposer qu'existent des formes de violence évoluées... –, si répandue, et qui fait tant de dégâts à tant de monde: deux utilisateurs des transports publics sur trois sont des femmes.

Les commentaires sont fermés.