Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

30/04/2015

Un grand objectif, et des outils pour l'atteindre

paris,transports,tourisme,gouvernementPas encore trop d'embouteillages en bordure de Paris hier, qui était pourtant le grand jour où a été relancée une expérimentation qui, en 2009, quand elle avait été une première fois tentée (relire ), avait causé pas mal de pagaille dans la circulation.
 
En l'occurrence, la circulation – chroniquement très dense – sur l'autoroute A1, à l'approche de la capitale. Depuis hier, entre 6h et 10h du matin et sur cinq kilomètres entre La Courneuve et le Stade de France, ne sont autorisés à circuler sur la voie de gauche que, outre les bus, les taxis et les cars de navette venant de l'aéroport de Roissy CDG. Le but de cette voie dédiée est de leur faire gagner une petite dizaine de minutes sur leur temps de parcours habituel vers la «Ville lumière». A terme, quand la «période de tolérance» sera passée, tout automobiliste qui s'aventurera sans autorisation sur cette voie de circulation se prendra 135 euros d'amende.
 
Les taxis sont ravis. Les autres usagers de l'A1 grimacent, apeurés à l'idée que, comme il y a six ans, cette expérimentation aggrave encore un peu plus leurs embarras de circulation. Ce ne fut pas le cas dès hier, mais sans doute uniquement grâce au fait que le trafic est réduit en ce moment dans et autour de Paris, en cette période de congé scolaire.
 
paris,transports,tourisme,gouvernementCette initiative fait partie d'un plan plus vaste que le Conseil des ministres a approuvé hier, et qui vise un grand objectif: que la France, à terme, accueille 100 millions de visiteurs annuels (contre 84 millions, aujourd'hui). Outre cette expérimentation sur l'A1, le gouvernement promet «l’amélioration de l’accueil à Roissy et à la Gare du Nord», un «forfait-taxi pour les trajets Paris aéroports», ou «la mise en place du dispositif "Visa en 48h" en Chine (+60% de visas accordés en 2014), Afrique du Sud, Inde et dans les pays du Golfe». Justification de cette mobilisation: «Le tourisme est une priorité et un investissement d'avenir. Il crée des emplois non délocalisables. C'est l’une des premières industries de la France. Chaque euro investi dans la promotion de la destination France et dans les infrastructures touristiques exerce un effet rapide et bénéfique sur l’ensemble des territoires».
 
Autant de sujets passionnants de réflexion pour tous les Parisiens et banlieusards usagers de l'autoroute A1, si, dès la fin du congé scolaire, à cause de cette expérimentation, ils passent encore un peu plus de temps qu'avant dans les embouteillages.

Les commentaires sont fermés.