Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/06/2015

Une valse improvisation

Fin de la semaine, et donc l'occasion de revenir sur la grande confusion qui règne désormais, dans le fameux dossier des voies dédiées aux taxis parisiens, sur les autoroutes reliant Paris à ses deux grands aéroports: Roissy et Orly.

D'une part, comme ce blog l'a relaté, un tribunal administratif a donc suspendu l'expérimentation de la voie dédiée qui, depuis la fin avril, pendant les heures de pointe, bénéficiait aux taxis sur la dernière portion de l'autoroute A1. Ce qui leur permettait de gagner du temps dans leurs courses entre Roissy CDG et la capitale. Mais, d'autre part, et dans le même temps, n'en a pas moins été mis en place un système identique de voie réservée, cette fois sur l'autoroute A6 en direction d'Orly. Sont concernés, ici, les trois derniers kilomètres en amont de la Porte d’Orléans, dans le sens province-Paris. Entre 7 et 10 heures du matin, cette voie réservée permet à ses usagers de gagner quinze minutes, dans leur trajet vers la «Ville lumière».

Donc, si l'on résume, on en arrive à une situation qui est complètement contradictoire, selon qu'elle concerne une autoroute située à tel ou à tel bout de la capitale. Une situation qui, en plus, sera probablement très provisoire. La voie dédiée de l'A6 est, comme l'était celle de l'A1, interdite aux VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur). Dès lors, son expérimentation pourrait tout aussi bien être suspendue sur décision du tribunal administratif, si les sociétés de VTC introduisaient un recours.

Bref, ce méli-mélo dégage un air d'improvisation et d'amateurisme, qui ne crédibilise pas vraiment cet aspect de la politique des transports du gouvernement.

Les commentaires sont fermés.