Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

03/09/2015

Un chaos évité (pour l'instant)

Le pire avait été annoncé aujourd'hui, en termes de circulation et de déplacement dans Paris et sa région. En effet, un millier de tracteurs d'agriculteurs et d'éleveurs en colère, venus de tout le pays, ont convergé vers la capitale, dans le but de bloquer complètement son accès. Et bien non, finalement: comme déjà lors de manifestations de ce type organisées ces dernières années (relire par exemple ici ou ), ce n'est pas le chaos annoncé. Pas au moment d'écrire ces lignes, en tout cas.

Car les Parisiens et banlieusards motorisés ont très largement appliqué les consignes de la préfecture de police. Elle avait instamment recommandé que, dans la mesure du possible, ils laissent leur véhicule au garage, ce jeudi. Résultat, on a dénombré ce matin infiniment moins de bouchons qu'à l'habitude, dans la capitale et à ses alentours. Une cinquantaine de kilomètres de retenues seulement, environ (voir ). C'est quatre voire cinq fois fois moins qu'en temps normal.

Mais c'est peu dire que les autorités demeurent sur les dents. Car le restant de la journée ne va pas forcément se dérouler sans mal.

Localement, et à l'échelle de notre onzième arrondissement parisien, l'accumulation de tous ces tracteurs place de la Nation – qui était leur lieu final de destination – risque de ne pas être facile à gérer. Principalement, Manuel Valls reçoit ce midi les manifestants. Son gouvernement va faire un geste en leur faveur, mais évidemment pas leur lâcher les trois milliards d'euros qu'ils réclament. Or, certains parmi ces agriculteurs ont déjà prévenu que, s'ils n'obtenaient pas gain de cause, ils ne retourneraient pas ce soir dans leurs campagnes. Mais resteraient à Paris, le temps qu'il faudrait.

C'est là que la situation pourrait finir par s'échauffer.

Les commentaires sont fermés.