Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

22/12/2015

Une sobriété, compréhensible

«Paris est une fête», comme Hemingway l'écrivait. Elle doit le rester. Et il est essentiel (en termes d'attractivité touristique internationale, singulièrement) que le monde entier sache que la "Ville lumière" s'y emploie. Mais, après les événements qu'elle a vécus, la capitale française ne peut pas non plus faire la fête comme si de rien n'était. Un peu de retenue s'impose. C'est le raisonnement qui a conduit la mairie et le ministère de l'Intérieur à maintenir les habituelles festivités du 31 décembre sur les Champs-Elysées, mais à leur donner une configuration particulière.

Outre que les mesures de sécurité y seront, bien sûr, renforcées, ce réveillon 2015-2016 sera sobre. «Pas de grand show», ni de feu d'artifices. Des projections vidéos en 3D plus courtes que d’ordinaire, sur l’Arc de triomphe. Une heure ou deux de rassemblement, pas plus, et l'avenue rendue à la circulation automobile dès minuit et demie. Quant à la thématique de l'événement, elle a été adaptée. Avant les attentats du 13 novembre, il était question qu'il tourne autour de l'Europe. Finalement, il célébrera le vivre ensemble.

«Ce sera plus symbolique que festif», a déjà prévenu la mairie. Il faudra voir, dès lors, si l'événement attirera la grande foule.

Le 31 décembre 2014, 600.000 fêtards avaient célébré l'an neuf sur "la plus belle avenue du monde". Un an après, ils pourraient être moins nombreux, les attroupements de masse suscitant l'appréhension de beaucoup, en cette période d'alerte terroriste maximale. Ou, au contraire, qui sait, nombre de Parisiens, de Français et de touristes étrangers pourraient décider qu'après cette année si difficile qu'a vécue Paris, il est symboliquement important, par solidarité, de la clore en étant physiquement sur place, en un de ses lieux les plus emblématiques.

Les commentaires sont fermés.