Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

01/02/2016

Un choix discutable

TF1 investit notre quartier Saint-Sabin. Via une société de production audiovisuelle, la chaîne de télé a fait interdire le stationnement dans trois rues de cette partie du onzième arrondissement. Pour y procéder au tournage de scènes en vue d'un prochain épisode de "Profilage". Sa série policière à succès, visiblement: les épisodes de la saison 6 ont été regardés par «7.2 millions de téléspectateurs en moyenne, soit 30% de part de marché, dont 31% des femmes de moins de 50 ans».

Jusque là, rien que de très banal, dans une ville comme Paris où ont lieu à peu près dix tournages chaque jour. Habituel, si ce n'est que les trois artères concernées par ce tournage en particulier (rues Saint-Sabin et Nicolas Appert, Boulevard Richard Lenoir) sont précisément... celles qui ont servi de cadre à l'attentat du 7 janvier 2015: celui perpétré contre "Charlie Hebdo".

Du coup même si, évidemment, il faudra un jour tourner la page , est-il bienvenu de tourner un téléfilm policier dans un tel décor? Là même où, il y a un an seulement, des tueries tout sauf fictives ont eu lieu? Là où, par exemple, un policier a été abattu comme un chien: achevé de balles tirées à bout portant, alors qu'il gisait sur la chaussée? Est-ce vraiment de bon goût?

Ce matin, en tout cas, on s'est d'autant plus posé la question en passant devant l'immeuble de la rue Appert où se trouvait la rédaction de "Charlie". On y a constaté, médusé, que, aux pieds du bâtiment, venaient d'être enlevés l'ensemble des fleurs, bougies, dessins et écrits qui, il y a quelques jours encore, s'amoncelaient sous la plaque commémorative inaugurée en début d'année.

Ce "mémorial" était dans un état globalement correct. Pas pire, en tout cas, que celui qui, à quelques mètres de là, subsiste devant le Bataclan. Du coup, une interrogation. L'a-t-on nettoyé uniquement car il aurait fait tache sur les images à tourner pour TF1? En somme, a-t-on balayé un peu de l'histoire d'un quartier – histoire si dramatique, en plus –, juste pour pouvoir raconter de belles histoires aux amateurs de séries policières d'un soir?

Les commentaires sont fermés.