Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/03/2016

Un gros impact, mais une renaissance en vue

Ils n'ont échappé à personne, cette semaine, dans notre quartier du onzième arrondissement: celui du Bataclan. Les signes d'une renaissance à venir.

Il y a quelques jours, des échafaudages ont commencé à être montés tout au long de la façade de la salle de spectacles. lls s'élèvent désormais sur plus de trois étages, y compris dans l'allée adjacente. Au passage, cela montre bien l'ampleur des dégâts que la tuerie du 13 novembre y a causés, et donc l'importance des travaux de rénovation qui vont devoir être menés à bien. Afin que l'établissement soit à nouveau accessible au public, ce qui devrait être chose faite à la fin de l'année.

Le Bataclan rouvert, ce sera tout bénéfice pour l'économie du quartier. A cet égard, la préfecture de Paris vient de donner quelques chiffres qui montrent combien les attentats perpétrés il y a quatre mois ont eu de lourdes conséquences, pour le climat des affaires dans la capitale.

Ainsi, pas moins de 325 entreprises situées en région parisienne ont, après le 13 novembre, fait appel à l'Etat, pour lui demander un soutien financier. Dans plus d'un cas sur trois, elles étaient implantées dans les dixième et onzième arrondissements – ceux que les terroristes ont frappé. Les principaux secteurs d'activité qui ont vu leur chiffre d'affaires dégringoler par la baisse de fréquentation due à cette sinistre actualité ont été les commerces de proximité, les hôtels, cafés et restaurants, ainsi que les lieux de spectacle.

La nature des aides qui leur ont été accordées? L'octroi du statut d'entreprise en activités partielles, par exemple. Il autorise les employeurs, «en cas de suspension d'activité due à un sinistre ou à des intempéries provoquant de façon subite l'arrêt de l'activité», de déclarer leur personnel, ou une partie de celui-ci, comme étant en chômage partiel ou technique, indemnisé par l'Etat. Les entreprises mises en difficultés ont aussi bénéficié de facilités et délais de paiement des cotisations sociales ou charges fiscales. La Banque publique d'investissement a également été mobilisée, en cas de reports de prêts bancaires. Ces aides ont été d'autant plus indispensables que, très souvent, les commerces et sociétés impactés par cette tragique actualité n'avaient pas souscrit d'assurances indemnisant la chute de chiffres d'affaires induite par de telles circonstances.

Les commentaires sont fermés.