Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/04/2016

«Une liberté accrue»

Transports, TechnologiesLa RATP et les nouvelles technologies, suite (relire l'épisode précédent ici). Cette fois, la régie des transports parisiens est en délicatesse avec une société basée à Londres et déjà active dans trente métropoles du monde. Citymapper: «the ultimate transport App», comme se baptise – sans immodestie... – cette appli.

Elle permet aux usagers des transports publics de connaître en temps réel l'état du trafic, et donc de calculer les itinéraires les plus adéquats. Oui mais, pour ce faire, elle a besoin des données de circulation de la RATP. Qu'elle accuse de traîner les pieds. Lancée il y a deux semaines, lpétition de Citymapper a déjà recueilli 17.000 signatures. Elle s'indigne que l'on puisse «interdire aux Parisiens de choisir quelle application utiliser pour se déplacer», et donc «empêcher la création de services innovants, au moment où l’Etat essaie d’encourager les start-ups. Dans toutes les autres villes de France et d’Europe, les informations sur les transports en commun, y compris en temps réel, sont à la disposition du public».

La RATP, irritée par le buzz fait par la polémique, a été contrainte d'y réagir (). «La question de l’open data de la RATP est un faux débat. L’ouverture de nos données en temps réel est en marche», a-t-elle assuré. La régie réclame juste du temps («d'ici à la fin 2016»), pour rendre ses données accessibles. Car, argumente-t-elle, si l'on veut mener à bien ce processus, il «nécessite une vraie organisation et des investissements d'une centaine de milliers d'euros».

transports,technologiesAu final, cela dit, la RATP n'aura pas le choix. Comme tous les autres organismes publics, elle sera contrainte d'autoriser le libre accès à ses données d'intérêt général. C'est la loi sur le numérique,  récemment votée, qui le prévoit. En son volet relatif à l'"open data". L'objectif poursuivi est d'aboutir à «une liberté accrue pour la circulation des données et du savoir».

Et cela vaudra y compris pour le cinquième opérateur mondial de transport public, aussi puissant soit-il: présent dans 14 pays, et assurant chaque année plus de 3 milliards de voyages rien qu'en région parisienne.

Les commentaires sont fermés.