Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/09/2007

Un manque de recul

2122f7ff19e0e33bc7c23cd8bdb72d21.jpgCe week-end, elle apparaissait décidément bien anachronique et exagérément optimiste, cette Une d’un grand hebdomadaire d’information qui est placardée dans tous les couloirs de métro de Paris.

Vendredi soir, en effet, deux heures et quelques passes de ballon foireuses ont suffi à déboulonner la France de son piédestal. La semaine dernière terreur autoproclamée du Mondial, elle est désormais menacée purement et simplement d’élimination.

La brutalité de ce changement de statut est saisissante, tout comme le manque de distance et de recul dont a fait preuve une grande partie de la corporation journalistique hexagonale avant la compétitition.

A l’instar de rédacteurs en chefs, certains grands patrons doivent être dans leurs petits souliers, en ce moment. Pour eux, en effet, une humiliation du XV de France ne serait pas qu’une défaite sportive, elle serait une catastrophe économique.

Michalak et ses petits amis piteusement renvoyés dans leurs foyers, imagine-t-on La Poste encore faire du tapage sur son nouveau timbre «Allez les petits!»? Volvic continuer son matraquage publicitaire sur «Quinze», «l’eau des hommes qui ont soif» (au passage, merci pour les femmes)? La Société générale (qui a investi 20 millions dans le Mondial) persister à orner tous ses distributeurs de petits ballons ovales?

Auquel cas, TF1 elle-même s’en mordrait les doigts. Le soir de la finale, le spot de pub de 30 secondes se vendra 175.000 euros si le XV de France est de la partie, mais seulement 97.000 si, entre-temps, il a été éliminé.

On comprend mieux la mine contrite de Claire Chazal, ce week-end.