Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/07/2006

Une question d'honneur, donc

medium_mousquetaire.jpgFrance Info le répète en boucle depuis 7 heures du matin, donc c'est que cela doit être un peu vrai. Aujourd'hui, le pays tout entier (nous aussi dès lors, en déduit-on) est "suspendu aux lèvres de Zinedine Zidane". Qui, chez Denisot à 20 heures ce soir, doit s'expliquer sur son fameux "coup de sang" (comme on dit ici) de dimanche.
On est assez rarement d'accord avec Yves Thréard. Mais ce matin, on trouve que l'éditorialiste du "Figaro" voit plutôt juste lorsqu'il s'énerve un peu que, cent ans jour pour jour après la réhabilitation du capitaine Dreyfus, le 12 juillet 1906, l'Hexagone se passionne surtout pour "l'honneur d'un autre capitaine": celui des Bleus.
Cette passion commence d'ailleurs à franchement faire délirer certains. On ne parle pas tant de Bernard-Henri Lévy, qui, dans le "New York Times", transforme cette pitoyable affaire de coup de boule en véritable drame de la mythologie antique: cette vision des choses et ce style si ampoulé sont finalement plus comiques que tragiques. On se réfère par exemple au papier signé ce matin dans "France Soir" (d'accord, c'est "France Soir"), par Gilbert Collard (d'accord, c'est Gilbert Collard).
L'ineffable star du barreau trouve carrément que "Zidane, en réagissant ainsi, a agi en homme d'honneur". Décrète que la maîtrise de soi est "souvent l'alibi de la trouille" et est l'apanage du quidam qui "a une petite idée de soi-même". Qualifie ce coup de tête de "grandiose" car il "remet d'un coup les valeurs à leur place". Et conclut en rangeant le capitaine des Bleus dans l'histoire littéraire française: "Zidane est sorti par la très grande porte où devaient l'attendre, ravis, les trois Mousquetaires et Cyrano de Bergerac".
On s'est bien couché un peu tard hier, mais là, on se pince tant on croit être encore en train de rêver.
B.DL.

10:50 Publié dans Dans le viseur | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Football, Zidane