Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/09/2006

Une bêtise de poids

medium_04_39_09_646123000_00788193.jpgLes Français ont donc grossi. Selon une enquête publiée ce matin, portant sur le poids et la taille de 20.000 foyers, on dénombre 12,4% d’obèses dans le pays, soit 9% de plus qu’en 2003. L’obésité morbide, qui met le plus en danger la santé des patients, progresse elle aussi. Elle touche 0,8% de la population. «Cela veut dire que vous avez en France 400.000 personnes qui, pour une taille moyenne de 1,65m ou 1,70 m, pèsent entre 110 et 120 kilos», commentait ce matin un nutritionniste affolé.
On n’a pas été trop étonné à la lecture de ces résultats. Pour constater cette évolution ces dernières années, il suffisait d’un peu ouvrir les yeux dans la rue, de voir ce que les gens mangent au restaurant, ou d’avoir régulièrement fréquenté les piscines publiques de Paris.
Hier soir, en revanche, on a été littéralement effaré en regardant le «Soir 3». Ici aussi, il était question de masse graisseuse, mais dans le sens inverse. On y parlait de la polémique sur les mannequins trop maigres écartés d’autorité des podiums des défilés de Madrid, ce week-end.
Karl Lagerfeld était l’invité de Marie Drucker. C’était une bonne idée. Mais l’homme affichait la moue boudeuse de la starlette qui râle d’avoir vu sa soirée gâchée par un plateau télé qui l’ennuie. Du coup, plus hautain que jamais, il a d’emblée assassiné le «politiquement correct» qui, selon lui, est à l’origine de la décision madrilène. Et, se la jouant très grand artiste incompris et censuré par la bêtise des profanes, a décrété que si cette attitude avait été de mise à l’époque, il n’aurait jamais pu, dans les années 80, lancer Inès de la Fressange.
Pas un mot sur ces mannequins décharnés, blafards et cernés. Pas un signe de compassion pour la souffrance physique et mentale de tous ces ados qui se laissent mourir de faim. Pas une allusion à l’éthique dans le business de la mode. Son propos et son attitude étaient insupportables de suffisance et d’égoïsme.
B.DL.