Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/02/2010

Un âge

soldatfrançais.jpgHier en quittant le boulot, on avait prévu de parler de tout à fait autre chose dans ce blog, ce matin. Et puis, quelques heures plus tard, en écoutant une dernière fois les actus à la radio avant de sombrer dans le sommeil, on a appris une nouvelle qui, ce matin encore, au réveil, occupait notre esprit. Comme on pouvait difficilement se concentrer sur autre chose, on s’est dit qu’on allait traiter de cela aujourd’hui ici, même si c’est assez loin de Paris. Cette nouvelle, elle concernait l’âge du soldat français qui, a-t-il été annoncé hier, a trouvé la mort en Afghanistan. Ce quarantième soldat français tué dans ce pays depuis que Paris y a déployé ses forces avait… 20 ans.

 

20 ans. Sans doute n’y a-t-il pas d’âge idéal pour mourir. Probablement ne faut-il pas réduire à ce genre de détail le débat sur l’engagement militaire français en Afghanistan, autrement plus complexe. Mais tout de même. 20 ans! Avec toutes ces années de journalisme, on est devenu plutôt blindé par rapport au côté tragique de certaines actualités. Mais là, en entendant ce détail hier avant de s’endormir, on était tout retourné.

 

Au point qu’au réveil ce matin, on voulait ne serait-ce que connaître le nom et le visage de ce jeune homme, dont on savait juste qu’il appartenait au bataillon de chasseurs alpins de Chambéry. Mais, s’est-on alors rendu compte, ni le communiqué de l’Elysée,  ni celui du ministre de la Défense diffusés hier ne le précisaient. Sont-ce donc des détails humains sur lesquels, vis-à-vis de l’opinion, il n’est pas bon, pour les autorités, de s’étendre?

 

Ce n’est pas davantage dans la presse écrite qu’on a trouvé l’information. Rien dans «Libé» ce matin à propos de ce décès. Quelques lignes anodines dans «Le Figaro». Quant au «Parisien», on n’a même pas voulu l’acheter au kiosque ce matin. Après avoir vu sa Une («Marre de cet hiver!») qui, par rapport à cette actualité dramatique, nous semblait tellement anodine, décalée, débile. Finalement, c’est sur sur un blog spécialisé qu’on a trouvé le visage du jeune homme ainsi que son nom. Il s’appelait Enguerrand Libaert. Il était «enthousiaste, agréable à commander, unanimement apprécié de ses camarades», précise le confrère. Et est donc décédé à l’âge de 20 ans.

 

Hier, Nicolas Sarkozy a rendu hommage à ce soldat, qui «a payé de sa vie l’engagement de la France au service de la paix et de la sécurité du peuple afghan». D’après le dernier sondage en date, conforme à tous les précédents consacrés à ce sujet ces dernières années, une nette majorité de Français (56%) réclame que leurs soldats quittent l’Afghanistan. Et 85% des sondés jugent que la situation dans ce pays est en train de se détériorer.